La sopimat vous conseille

Certification HQE® 5

By 22 avril 2013 No Comments
Voici une nouvelle partie de notre dossier sur la certification HQE et l’acier. Au menu de ce numéro : la cible 4 de la démarche HQE qui aborde la gestion de l’énergie. Associé à d’autres matériaux, l’acier offre de hautes performances thermiques.
La construction métallique fait généralement appel à des systèmes industrialisés d’enveloppe en acier qui, associés à des complexes d’isolation, offrent de hauts niveaux de performance thermique. Ces systèmes viennent parfois en complément d’autres matériaux (verre, ardoise, bois, parpaings, briques, béton préfabriqué, matériaux de synthèse, etc.).


Isolation thermique extérieure
Ce principe d’isolation thermique par l’extérieur, que les industriels du mur-manteau ont à cœur de promouvoir, est la réponse la plus pertinente aux préoccupations de gestion de l’énergie. Il supprime en effet tous les ponts thermiques au droit des structures (poteaux, poutres, nez de planchers), ce qui permet de mieux maîtriser les dépenses énergétiques.

Portes et fenêtres à rupture de pont thermique

Fotolia_5062999_M
Dans le domaine de la menuiserie, l’acier offre également des propriétés intéressantes, en particulier quand les châssis sont munis d’une rupture de pont thermique. Ce dispositif limite les déperditions et les apports solaires, tout en préservant le clair de vitrage du fait de la finesse des profilés.
Peu d’inertie thermique

Deuxième caractéristique importante, la construction métallique conduit à des bâtiments à faible inertie thermique. Les calories ne sont donc pas gaspillées pour chauffer les structures.
Aussi est-il possible de moduler avec une certaine réactivité les besoins de chauffage en fonction des horaires d’occupation. Un avantage pour les bureaux la nuit, comme pour les logements pendant la journée.
D’ailleurs, il a déjà été montré qu’il était possible de réaliser des bâtiments à occupation diurne n’exigeant pas de système de chauffage, en s’appuyant sur une isolation renforcée et en tirant parti des apports solaires pendant la journée.

 

Éclairage naturel

La haute résistance de l’acier permet de réaliser des façades légères et transparentes.  Les grandes baies vitrées favorisent l’éclairage naturel, réduisent l’utilisation de l’éclairage artificiel et participent ainsi aux économies d’énergie du bâtiment, moyennant une conception adaptée au confort d’été (brise-soleil, occultation, qualité des vitrages).

Isolation thermique extérieure

L’association d’une structure acier à des solutions d’isolation performantes réduit drastiquement les déperditions.
De surcroît, la faible inertie thermique de cette configuration limite les besoins de chauffage ou de rafraîchissement, seul l’air intérieur étant porté à la température désirée, et non le bâti.

 

Isolation thermique extérieureCe principe d’isolation thermique par l’extérieur, que les industriels du mur-manteau ont à cœur de promouvoir, est  la réponse la plus pertinente aux préoccupations de gestion  de  l’énergie.  Il  supprime  en  effet tous  les  ponts  thermiques  au  droit  des structures (poteaux, poutres, nez de planchers),  ce  qui  permet  de mieux maîtriser les dépenses énergétiques.

Leave a Reply