La sopimat vous conseille

Certification HQE® 6

By 22 avril 2013 No Comments
Nous finissons de parler dans ce numéro des questions liées à la gestion de l’entretien et de la maintenance de l’acier (cible 7 de la démarche HQE dans  l’acier) et abordons un autre grand volet : le confort et de santé des occupants des bâtiments acier.

Fotolia_4074699

Question entretien,  les  solutions Acier se distinguent par  leur pérennité,  leur facilité de nettoyage et de démontage. La pérennité de l’acier, détaillée dans la cible n° 2, est le principal atout du matériau au regard des exigences de gestion et de maintenance.

 

Maintenance facile que ce soit en intérieur…
En  intérieur, dans des bâtiments  de type  bureau  notamment, les cloisons mobiles, les plafonds métalliques et les structures ne nécessitent pas d’entretien spéciique.

 

… Ou en extérieur
En extérieur, exposés aux  intempéries, les  produits  d’enveloppe  en  acier  pré laqué ou en acier inoxydable ne nécessitent pas non plus d’entretien particulier, la  pluie suffisant à conserver leur propreté et leur uniformité. Un entretien préventif est  toutefois préconisé par les fabricants.

 

Les progrès réalisés sur les revêtements de  protection  ouvrent  la  voie  à  des aciers pré laqués autonettoyants, comme il en existe déjà pour les produits verriers.
Enfin, le principe d’assemblage des divers composants industriels entre eux, de  type Meccano, facilite également leur démontage et leur remplacement éventuel en cas de besoin.

 

L’acier parfait pour créer un environnement intérieur satisfaisant.

Fotolia_510912

Le second grand volet de la HQE® concerne les occupants du bâtiment, à travers les notions de confort et de santé.

 

Ce dernier  registre est  sans doute  l’un des plus «sensibles», compte tenu des multiples pathologies recensées, allant de la simple allergie à des maladies de plus en plus fréquemment rencontrées telles que l’asthme, la légionellose, le saturnisme, etc.

 

 

L’acier est apte à fournir au maître d’œuvre et au maître d’ouvrage des réponses à ces préoccupations.

 

Confort maximum
L’acier permet l’élaboration de solutions contribuant au confort que l’utilisateur peut  attendre  d’un  bâtiment  performant, plus particulièrement lorsque celui-ci est issu d’une démarche HQE®.
Les objectifs dans ce domaine sont  facilement atteints en exploitant des solutions bioclimatiques qui garantissent le confort notamment en période de fortes chaleurs.
En milieu urbain, il est nécessaire d’y adjoindre des techniques d’isolation phonique qui limitent les nuisances sonores.

 

A votre santé
Même quand il se dégrade par oxydation, l’acier ne génère pas d’élément nocif pour l’environnement ou la santé.
Son altération n’entraîne aucune prolifération de micro-organismes ou bactéries. A fortiori, quand il est mis en œuvre selon les règles de l’art et donc protégé de la corrosion, l’acier est inerte, stable et donc neutre sur le plan sanitaire.

Dossier réalisé en partenariat avec l’Office Technique d’Utilisation de l’Acier (www.otua.org).

Leave a Reply