La sopimat vous conseille

L’inox, miroir incassable

By 10 octobre 2016 octobre 11th, 2016 No Comments

Le verre présente un certain nombre d’atouts qui lui permettent d’être utilisé dans des domaines variés. Ses propriétés optiques en font un matériau de choix pour apporter de la lumière ou jouer le rôle de miroirs. Toutefois, son inconvénient majeur reste sa fragilité puisqu’il suffit parfois d’un seul coup mal placé pour l’endommager. Dans ce contexte, l’inox se positionne en véritable alternative, que ce soit pour les superstitieux qui pensent que casser un miroir vous condamne à sept ans de malheur, que pour tous ceux qui cherchent un matériau plus difficile à briser.

 


Un miroir en inox


Un des plus grands préjugés consiste à imaginer l’inox comme une surface souvent grise argentée avec laquelle on ne peut créer que des espaces tristes et froids. Et pourtant, l’acier inoxydable sert aujourd’hui à habiller des murs en jouant un véritable rôle de miroir. Vous penserez sûrement qu’il n’a rien de plus que du verre. En réalité, une nette différence peut être notée au niveau de la résistance du matériau, un miroir en inox résistant bien mieux que son équivalent en verre. Incassable, vous pouvez oublier les risques de vous blesser en ramassant les morceaux. A titre d’information, ce matériau est utilisé pour concevoir les miroirs routiers réglementaires qui sont implantés dans les rues où la visibilité est mauvaise, ou encore en tant que miroirs de salle de bain. Notons que l’effet miroir est en réalité la conséquence de la finition de surface. Concrètement, l’inox est poli avec différents abrasifs choisis judicieusement pour qu’ils soient de plus en plus fins. La technique doit être particulièrement bien maitrisée pour obtenir un rendu esthétique car la présence de défauts se note assez rapidement.

shutterstock_139216391


Le miroir inox dans la construction


L’implantation d’un nouvel édifice dans un environnement verdoyant et lumineux est généralement difficile et délicate. La plupart des gens craignent une perte significative de luminosité et un changement de décor trop marqué. Ces contraintes guident très souvent les choix des architectes, bien qu’ils doivent tenir compte d’un cahier des charges déjà bien rempli. L’inox est intéressant du fait de sa grande durabilité, de sa résistance mais aussi des possibilités qu’il apporte. Les finitions envisageables de sa surface sont en effet diverses et offrent donc une grande liberté. Par exemple, opter pour un inox poli façon miroir peut en construction régler un certain nombre de problèmes, et notamment aider à l’acceptation d’un bâtiment par la population locale. En pratique, des miroirs en inox peuvent venir habiller un édifice. Les arbres aux alentours ou les oiseaux vont pouvoir se refléter dans les parois du bâtiment, donnant ainsi l’impression que la construction se fond dans le paysage et fait partie du cadre naturel. La perte de luminosité est de ce fait très largement limitée. La population ne voit plus un gros bloc dans un espace vert et lumineux mais plutôt une construction intégrée dans son environnement.

Pour la petite anecdote, les artistes sont assez friands de l’inox poli miroir incassable. Ils en font des sculptures assez remarquables qui ne manquent pas d’originalité. On en retrouve de temps à autre dans des jardins et autour de bâtiments modernes.

Leave a Reply