La galvanisation en milieu tropical

Il ne serait possible de donner une garantie sur un ouvrage galvanisé et usiné en Guadeloupe ?

 

C’est une affirmation qui revient souvent dans les discussions que nous pouvons avoir avec l’ensemble de nos clients. Tout le monde nous dit que les charpentes galvanisées importées, quelles que soient leurs tailles, sont une exigence des normes Antilles.

Tout d’abord, il est important d’expliquer qu’il n’y a pas de « normes Antilles » écrites à proprement parler. Par contre, le respect des normes Eurocodes huit est appliqué comme ailleurs dans l’hexagone. Ces normes impliquent non seulement une démarche, mais aussi la validation d’un certain nombre de critères sismiques, cycloniques, et d’autres liés spécifiquement à l’emplacement de la future construction et notamment parce que les sols ne sont pas identiques partout. Cela dit pour faire simple.

Pour ce qui est de la galvanisation, il nous est fréquemment opposé qu’il n’est pas possible de travailler et usiner la galvanisation en Guadeloupe ou en Martinique, car il faut que les pièces soient entièrement galvanisées en Europe, notamment pour les charpentes. À ma connaissance, aucun donneur d’ordres ne s’est déjà déplacé dans une unité de galvanisation en Europe, et c’est bien dommage, car ils se seraient rendu compte que, lors des procédés de galvanisation, il y a des endroits sur les ouvrages qui nécessitent d’être retravaillés en galvanisation à froid pour reconstituer la couche de galvanisation, aux points d’ancrage par exemple. Ces points de contact qui ont servi soit pour le trempage soit pour la manutention dans le bain de galvanisation ont une nécessité de retraitement car ils ne sont pas galvanisés durant l’opération industrielle.

Il y a donc, dans les ateliers de galvanisation en Europe, des équipes qui vont faire des réparations sur les points de trempage, et/ou les points de contact après le trempage dans le bain de galvanisation.

De façon identique, il est donc tout à fait possible de pouvoir traiter n’importe quelle partie d’un acier galvanisé à chaud, et ceci dans les normes admises par la profession et de façon largement utilisées au sein même des unités de galvanisation. Il suffit de procéder à la reconstitution de la couche de protection nécessaire afin d’assumer l’homogénéité de la résistance à la corrosion et de l’usure du temps sur la pièce métallique à traiter. Ceci est donc tout à fait possible en Guadeloupe ou en Martinique.

Il s’agit donc juste de méthode, de produits agréés et de mise en œuvre adéquate.

Bien entendu, nos équipes de Guadeloupe et de Martinique se tiennent à votre disposition pour toute question sur ce sujet.

Pour aller plus loin :
http://www.galvazinc.com/la-galvanisation/fiches-techniques-galvazinc/post-traitement-reconditionnement.html

http://www.galvazinc.com/images/articles/PDFs/Peintures-riches-en-zinc-pour-reconditionnement.pdf